Le coaching individuel en entreprise

Un contrat tripartite

Dans le cas d’un coaching individuel financé par l’entreprise, il s’agit généralement d’un contrat tripartite, qui lie le coach, le coaché et la personne qui commande le coaching, par exemple un supérieur hiérarchique ou un responsable des ressources humaines. Il arrive bien entendu également qu’une personne soit à la fois le coaché et le décisionnaire, par exemple dans le cas d’un dirigeant.

A l’issue d’une première conversation, le coach, le coaché et le commanditaire de l’action de coaching se mettent d’accord sur le contrat de coaching.

Le nombre de séances, prévu à l’avance, varie habituellement de 4 à 6, mais peut être supérieur, ou encore renouvelé sur demande du coaché.

Si le commanditaire de l’action demande une restitution en fin de contrat, celle-ci ne se fera que dans le plus grand respect de la confidentialité des séances de coaching, et dans les limites fixées par le coaché en termes d’informations restituables. Le coach est en effet tenu au secret professionnel.

Développer l’excellence et la maîtrise professionnelles

Le coaching facilite le développement de l’expertise professionnelle. L’efficacité du coach est mesurable dans l’aide qu’il apporte à la réflexion.

Le coach apporte aux responsables une capacité à prendre de la distance et à donner du sens à leurs actes.

Pour le manager, le temps du coaching est un temps de réflexion, d’analyse en profondeur des problèmes et des conséquences, des solutions à mettre en œuvre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites